La Chapelle des Flandres
Biscantor !
     
Retour à l'accueil La Chapelle des Flandres Coeli et Terra Métamorphoses Maurice Bourbon La Chapelle des Flandres Coeli et Terra Métamorphoses

Sommaire :


Suivre la vie du site



Identification
Accueil > Présentation > L’ami François

L’ami François

Hommage à François Grenier

Au temps où Cœli et Terra était géré par Domaine Musiques et où je collaborais avec la Maîtrise Boréale, soit comme chef, soit comme baryton soliste, je n’ai pas remarqué François dans les petits chanteurs. J’ai fait connaissance du jeune homme en février 2004, lors d’une prestation de Cœli et Terra et de la Maîtrise dans Olson III de Terry Riley, avec Ars nova, sous la direction de Philippe Nahon. J’y dirigeais les chœurs et François était au piano. Quelle concentration, quelle intensité dans le regard ! Mon idée fut alors d’arriver à employer au plus vite de telles qualités.

L’occasion s’est présentée en 2005, avec la création de “Biscantor !”, ensemble vocal de jeunes adultes, pour lequel François a postulé. J’y ai apprécié sa grande musicalité et son expérience déjà grande. Et sa belle double voix, illustrant bien le label de l’ensemble, de baryton aigu et d’alto, et d’un magnifique engagement. Je l’ai encouragé à travailler ces deux voix, notamment pour compléter sa panoplie de chef de chœur. Il ne l’a pas fait par la suite, en raison de toutes ses autres activités, mais je pense aussi que le geste du chanteur, très immédiatement exposé, lui convenait moins que celui de chef, plus intérieur et intellectuel. A noter que cette première promotion de “Biscantor !” fut brillante : François y a côtoyé Juliette de Massy et Noémie Capron qui sont devenues ses chères et fidèles collègues par la suite. Noémie et François, biscantors, ont accompagné en 2009 Juliette de Massy, déjà intégrée à Métamorphoses, lors de l’enregistrement du CD de mes messes Petits Z’oiseaux et Ex Machina.

En 2011, en Cévennes où il dirige un stage, je remarque la direction habitée et remarquablement claire de François, et son autorité face au chœur, qui se joignent à son intelligence musicale déjà reconnue. Je lui propose de partager la direction artistique de la Chapelle des Flandres. Vont suivre presque 10 années de collaboration.

Certes, j’aurais souhaité qu’il s’approprie plus le projet global, qu’il entreprenne plus, mais ses multiples activités de chef à l’extérieur, de claveciniste et de continuiste, ont limité son action à privilégier Cœli et Terra et à peu diriger Métamorphoses. Il crée alors un “pétale” lillois de Cœli et Terra au service d’un répertoire et des grandes polyphonies vocales qui lui sont chers : les parentés et les liaisons entre la Renaissance et le Contemporain, le Seicento italien, et quelques musiques illustrant des centenaires fameux, comme Britten et la guerre de 14-18.

Notre collaboration et nos conversations ont toujours été enrichissantes, nourries des deux côtés par des opinions bien établies, mais non rigides.

Dans sa demi-vie, François, passionné de musique et de polyphonie, a apporté sa pierre au grand édifice de la musique instrumentale et vocale. Il laisse un vide immense.

Nous regretterons tout ce qu’il n’a pas eu le temps de nous apporter.
Et l’ami !

Maurice Bourbon, 31 mars 2021

Date de publication : mercredi 31 mars 2021


Association LA CHAPELLE DES FLANDRES - Pôle d'art vocal Nord-Pas de Calais
8 rue des Fossés - 59100 ROUBAIX