La Chapelle des Flandres
Biscantor !
     
Retour à l'accueil La Chapelle des Flandres Coeli et Terra Métamorphoses Maurice Bourbon La Chapelle des Flandres Coeli et Terra Métamorphoses

Sommaire :


Suivre la vie du site



Identification
Accueil > Programme > Musiques en ligne (12)
Une nouvelle série

Musiques en ligne (12)

pendant le confinement

À peine une génération avant Caplet, voici Debussy l’impressionniste...

Au tournant du siècle, une certaine mode s’est emparée des musiciens qui consistait à mettre en musique des textes très anciens, notamment médiévaux et Renaissance. Claude Debussy (1862-1918) n’échappa pas à la règle, publiant en 1909, chez Durand, les Trois Chansons de Charles d’Orléans. Les textes sont des rondeaux du prince Charles d’Orléans (1394-1465), plus connu pour ses poésies que pour sa geste politique, bien qu’il fut le père du roi Louis XII. En fait, capturé par les Anglais à Azincourt, il vécut dans les geôles anglaises durant 25 ans, où il eut le loisir de développer ses talents poétiques, aussi bien en langue françoise qu’en langue angloise d’ailleurs...
"Dieu, qu’il la fait bon regarder" est le troisième rondeau du recueil poétique et devient la première pièces du recueil musical.

Dieu, qu’il la fait bon regarder,
La gracieuse, bonne et belle !
Pour les grans biens qui sont en elle,
Chascun est prest de la louer.

Qui se pourroit d’elle lasser ?
Tousjours sa beauté renouvelle,
Dieu, qu’il la fait bon regarder,
La gracieuse, bonne et belle !

Par deça ne dela la mer
Ne sçay dame ne damoiselle
Qui soit en tous biens parfais telle ;
C’est un songe que d’y penser.
Dieu, qu’il la fait bon regarder !

Date de publication : samedi 2 mai 2020


Association LA CHAPELLE DES FLANDRES - Pôle d'art vocal Nord-Pas de Calais
8 rue des Fossés - 59100 ROUBAIX